Le macérât de carotte, le miracle bonne-mine et anti-tâche

photo carotte

4h30 du mat, impossible de fermer l’oeil! Je crois que je suis encore sur le rythme des vacances. Pourtant, il n’y a pas à douter, c’est bel et bien la rentrée: les gamins que l’on croise avec leur immense cartable, les bouchons aux heures de pointes et puis surtout ces températures dignes d’un mois d’automne…

Ne restent que les souvenirs des vacances. D’ailleurs, votre joli bronzage commence lui aussi à se faire la malle… Bon bon abandonnons un peu de ce ton morose car après tout nous sommes encore en été. Et il vous reste encore l’espoir d’entretenir ce teint hâlé que vous avez mis tant d’effort à obtenir mais surtout de garder bonne-mine!

La carotte, ça vous parle? Oui oui, cette racine orange qui rend aimable, celle que l’on rêverait de pouvoir injecter directement en intraveineuse aux collègues désagréables! Cette carotte là, qui nous promet d’avoir une d’une vision nocturne digne d’un félin. Cette carotte, que l’on retrouve dans l’inconditionnel repas de cantine, le fameux petit-pois carotte. Bref, vous l’aurez compris, on parle bien de la même carotte.

Mais cessons de la voir comme une banale racine et redonnons-lui toutes ses lettres de noblesse! Parce que la carotte c’est pas de la gnognote (Vive la rime pourrie de 4h du mat!).

Le macérât de carotte

Photo macerat carotte

Pour tout vous avouer, la question du bronzage a très peu d’intérêt chez moi. En revanche, je vois bien chez les copines qu’il est d’une importance C-A-P-I-T-A-L-E!!! Revenir de vacances d’été sans avoir pris de couleur c’est inconcevable, la loose quoi. Que diront les collègues au retour de vacances? Et la réflexion de votre collègue Michel qui ne va pas arrêter de vous faire remarquer que c’est ballot quand même de partir au soleil et de revenir blanc comme un cachet d’aspirine.

Alors faut faire au mieux pour préparer la peau avant les vacances (hum un peu tard me direz vous) et l’entretenir au mieux pour le garder le plus longtemps possible. Et pour ça, un ingrédient phare: la carotte!

Ou plutôt le macérât de carotte. Il s’agit de carottes que l’on a fait macérer dans une huile végétale. La couleur orangée que prend l’huile est due au bêta-carotène (pigment présent dans la carotte) qui est transférée à l’huile végétale. Le bêta-carotène est un anti-oxydant qui permet de lutter contre les radicaux libres et de prévenir le vieillissement de la peau. Il permet de préparer la peau au soleil et aussi de la protéger.

A savoir, que le macérât de carotte est exceptionnel contre les tâches. Si si, je vous le garantis! Même que mes tâches de boutons excoriés s’atténuent de jour en jour. Pour le coup, faudra me croire sur parole parce que je n’ai pas de photo avant/après.

Bon et surtout elle donne bonne mine!

Comment l’utiliser?

Rien de plus simple! Pour les amoureux des huiles végétales comme moi vous pouvez utiliser le  macérât en lieu et place de votre crème hydratante.  Autrement, vous pouvez ajouter quelques gouttes dans le creux de votre main avec un peu de crème hydratante.

Petite précision: vous pouvez également faire une cure de carotte pour préparer votre peau. Attention toutefois à ne pas trop en manger sous peine de finir jaune-orangé. Non, je ne vous raconte pas des salades, ça s’appelle la caroténodermie.

Résultats?

EFFET BONNE MINE GARANTIE! Oups, j’ai crié? C’est que les résultats sont vraiment là! Le teint est plus uni et les tâches s’estompent!

Et de votre côté, que pensez-vous du macérât de carotte?

Crédit images des petits bras musclés par Freepik de www.flaticon.com

SaveSave

Publicités

Recette du démaquillant ultra efficace (utilisé aussi comme nettoyant pour fesses de bébé)

Dis comme ça, le titre de l’article n’est pas très vendeur. Parler du nettoyage des fesses de bébé en même temps que son nettoyant visage, comment dire…

Oui mais là je vous parle du plus costaud et plus doux des démaquillants, celui qui vient à bout des plus rebels et tenaces des mascaras et qui à la fois prend soin de votre peau. Le M. Propre des démaquillants, en quelque sorte!

Assez de suspense de comme ça, je vous livre donc la recette du liniment oleo-calcaire.

La recette est tellement simple, qu’elle est à la portée de n’importe quelle flemmarde personne pressée. Si si, 2 ingrédients, on touille et on balance dans une bouteille. Simple et efficace!

En quelques mots:  le liniment oleo-calcaire est un mélange d’huile végétale et d »eau de chaux (mélange de chaux dans de l’eau). Si vous avez encore les souvenirs de vos cours de chimie, c’est un peu la même réaction de saponification à froid que l’on a avec le savon.  Huile + base = savon.

La recette

Ingrédients pour 100g :

  • 50g d’eau de chaux
  • 50g d’huile végétale

On part donc sur un mélange 50/50 d’huile et d’eau de chaux. Pour doser, vous pouvez utiliser un simple bécher. Vous mélangez (les deux phases forment un lait) et versez dans une bouteille que vous aurez préalablement désinfectée. Et le tour est joué.

Quelle huile choisir?

Si la recette est simple, le choix de l’huile peut se révéler un peu plus compliqué.

D’abord, sachez qu’il faut une huile de très bonne qualité. Donc si vous pensiez utiliser une huile qui dort dans le placard de votre cuisine et dont vous souhaitiez vous débarrasser, c’est une fausse bonne idée.

L’huile végétale la plus polyvalente est celle de sésame. Bon j’avoue qu’il faut aimer son petit côté huile de friture mais cela reste léger. On conseille de prendre des huiles végétales dont l’indice de saponification est proche de celui de l’huile d’olive. Vous retrouverez donc ces huiles: chanvre, sésame, abricot, argan, avocat, nigelle…

Comment l’utiliser?

Avant chaque utilisation, pensez bien à remuer la bouteille pour bien homogénéiser la préparation. Versez sur un disque de coton et procédez comme avec votre démaquillant habituel. Le liniment étant basique, vous pouvez ensuite utiliser un hydrolat pour rééquilibrer le pH de votre peau.

 

 

 

 

 

 

J’ai testé le bain de bouche à l’huile ou le oil pulling

thumb_DSC_6189_1024

Mais qu’est ce que c’est ? La dernière lubie des stars hollywoodiennes?

Ah le oil-pulling, c’est toute une histoire. Il s’agit en fait d’une méthode ancienne de soin dentaire, une sorte de bain bouche à l’huile couplé à une gym faciale. Sympa, non?

C’est vrai que l’idée de se faire un bain de bouche à l’huile peut paraître bizarre. Surtout quand on pense à cette sensation de l’huile dans la bouche qui chatouille la langue.  Beurk! Voilà ce qu’on se dit quand on entend en parler. Pourtant, je ne regrette vraiment pas de l’avoir testé.

Quand on cherche la méthode du oil-pulling sur internet on trouve de nombreux témoignages de personne complètement convaincues (bon on y retrouve un peu de tout: des gens qui ont soudainement guéri des mal de dos, de sommeil et de maladies etc. grâce à ça et c’est vrai que cela peut décrédibiliser le concept). Pour ma part, le bain de bouche à l’huile a réglé les saignements occasionnels et je me retrouve avec des dents plus éclatantes et une haleine fraîche qui dure et qui dure. Non je vous l’assure, je n’exagère même pas. Alors amateurs de café, de thé et autres produits jaunissant vos dents, tendez bien l’oreille.

Comment procéder?

Pour vos premiers bains de bouche, commencez par une cuillère à café d’huile bio de votre choix (tournesol, sésame, coco… de préférence une huile très fluide). Choisissez une qui a bon goût tout de même, mon premier essai avec l’huile de chanvre était un peu désastreux. Il est important de débuter avec une petite quantité, une cuillère à café suffit amplement, une fois que vous aurez l’habitude, vous pourrez prendre une grande cuillère à  soupe, miam!

Pour ma part, j’alterne entre l’huile de sésame et l’huile de coco qui sont les plus réputées du fait de leur propriété anti-bactériennes .

Le show commence

Petit conseil important, faites cela quand vous êtes seule à la maison, sans personne pour vous déranger et se moquer de vous. Eh oui, faut dire que cela n’a rien de sexy du tout! Explications:

On fait passer l’huile dans les moindres recoins de votre bouches, entre les canines, les molaires et on ne fait pas de jaloux. Il est bien important de faire circuler le mélange salive et huile partout, pour cela faites des sortes d’aspiration comme si vous essayiez de faire sortir de la pulpe qui serait restée coincée entre vos dents. Je vous l’ai dit, ce n’est pas du tout séduisant.

Pendant combien de temps?

Et tout ça, pendant 15 minutes! Oui, je sais, c’est une éternité, je vous l’accorde. Commencez progressivement, 5 minutes, puis 10 minutes, 15 minutes et puis 20! Je vous le dis, une fois que vous avez l’habitude vous ne voyez même plus le temps passer. Je le fais généralement le matin pendant que je me maquille (faut quand même une certaine dextérité pour coordonner les mouvements de sa bouche et sa main ^^) ou en prenant ma douche. Pour vous motiver, dites vous que vous vous musclez la mâchoire.

Puis on recrache le tout! La substance est alors laiteuse. C’est normal pas de panique! Cela veut dire que l’huile et votre salive se sont entendues à merveille et que votre bain de bouche a été efficace!

Et on finit par un rinçage à l’eau chaude et le brossage de dents habituel. Préférez un dentifrice doux pour les dents.

A quelle fréquence?

On peut commencer par une fois par semaine (si vous arrivez à tenir ce rythme BINGO!!!)

A quel moment de la journée?

Il est conseillé de le faire à jeun le matin mais c’est votre agenda qui va sûrement choisir pour vous. Je le fais le matin au réveil avant de me brosser les dents.

Les résultats?

Des dents plus blanches, lisses, une haleine fraîche durablement, plus du tout de saignements pour ma part.

Etes-vous prêts à tenter le bain de bouche à l’huile?