Recette eye-liner maison

Mon dernier article remonte à un an! Un an pourtant que je pense à tous ces DIY, conseils et astuces qu’il faut absolument que je partage avec vous. Pour me faire pardonner, je vous livre une recette simplissime à faire: l’eye-liner. Cet incontournable de ma trousse à maquillage, ce petit pinceau qui sublime le regard et vous fait des yeux de biche.

Pour une raison que j’ignore, je n’avais encore jamais pensé à le faire moi-même, alors qu’il suffit de 5 minutes pour le réaliser. Et pourtant, je dessine quasiment tous les jours ce petit trait sur ma paupière pour mettre en valeur mes (petits) yeux. Le mien (celui que j’achetais me coutait environ 10 euros le petit flacon (celui avec un pinceau très fin, celui que les vraies de vraies utilisent lol)). Ne me parlez pas de feutre eye-liner! La version stylo qui normalement est pensée pour être sympa, est trop galère à utiliser et sèche beaucoup trop vite à mon goût. Je trouve qu’avec le pinceau, il est plus facile de dessiner un trait très fin et mettre en valeur ses cils même s’ils sont riquiqui comme les miens.

Mais revenons à notre réalisation! Elle ne vous prendra que 5 minutes, promis. Vous pouvez réutiliser un vieux flacon que vous aurez au préalable nettoyer avec grand soin ou bien acheter un flacon vide de 7 ml sur le site d’Aroma Zone.

Il ne faut que 4 ingrédients pour cette recette :

  • 8,3g d’eau (dans le mien j’ai mis de l’hydrolat de bleuet pour ses vertus apaisantes)
  • 1,5g d’oxyde noir, qui sera notre pigment
  • 0.08g de xanthane, le gélifiant pour ne pas que votre eye liner soit trop liquide
  • 0,1g de cosgard, le conservateur

J’ai préféré utiliser de l’oxyde noir pour avoir un noir intense mais libre à vous de faire le test avec du charbon noir, en revanche il faudra peut être revoir le dosage. La xanthane peut aussi être substituée par un autre gélifiant type gomme de guar ou d’acacias mais là encore il faudra adapter les dosages.

J’ai choisi le cosgard parce que c’est le conservateur le plus efficace mais libre à vous d’en choisir un autre avec le bon dosage qui va avec.

J’ai ajouté un chouia (0.10g) de stéarate de magnésium pour avoir davantage de couvrance et de tenue mais cela est vraiment optionnel surtout qu’ Aromazone n’en vend que par 100g, vous risquerez de vous trouver avec ça sur les bras et ne pas en savoir que faire, comme je vous l’ai dit c’est optionnel et vous arriverez quand même avoir un super rendu sans.

Je vous conseille de vous équiper d’une balance de précision car les quantités pesées sont vraiment infimes. La précision de votre balance de cuisine par exemple ne permettra probablement pas de mesurer ces quantités.

La réalisation

Pensez à bien stériliser tout le matériel qui sera utilisé.

Il est importe de bien suivre cet ordre:

Versez l’hydrolat ou l’eau dans une coupelle. Attention, étant donné que l’on travaille avec des toutes petites quantités ne prenez pas un trop grand contenant sinon ça sera galère pour la suite. Commencez par ajouter l’oxyde noir dans l’eau et remuez. Ajouter ensuite la xanthane et mélangez jusqu’à obtenir une bonne consistance. Ajouter ensuite le cosgard et voilà!!

DSC_9824

Simple, non?

Le plus difficile est de transférer votre mélange dans votre flacon. Et pour cela, il nous faudra une petite pipette (que vous trouverez aussi chez Aroma-zone ou dans n’importe quelle pharmacie). Une de 3 ml suffit amplement. Aspirez votre préparation et videz-là dans votre flacon. Votre  réalisation se conserve 3 mois mais n’oubliez pas qu’à tout changement d’odeur ou d’aspect, il faut jeter votre préparation.

Ci-dessous une photo de main avec le trait d’eye-liner

photo trait eye liner main

Publicités

Le macérât de carotte, le miracle bonne-mine et anti-tâche

photo carotte

4h30 du mat, impossible de fermer l’oeil! Je crois que je suis encore sur le rythme des vacances. Pourtant, il n’y a pas à douter, c’est bel et bien la rentrée: les gamins que l’on croise avec leur immense cartable, les bouchons aux heures de pointes et puis surtout ces températures dignes d’un mois d’automne…

Ne restent que les souvenirs des vacances. D’ailleurs, votre joli bronzage commence lui aussi à se faire la malle… Bon bon abandonnons un peu de ce ton morose car après tout nous sommes encore en été. Et il vous reste encore l’espoir d’entretenir ce teint hâlé que vous avez mis tant d’effort à obtenir mais surtout de garder bonne-mine!

La carotte, ça vous parle? Oui oui, cette racine orange qui rend aimable, celle que l’on rêverait de pouvoir injecter directement en intraveineuse aux collègues désagréables! Cette carotte là, qui nous promet d’avoir une d’une vision nocturne digne d’un félin. Cette carotte, que l’on retrouve dans l’inconditionnel repas de cantine, le fameux petit-pois carotte. Bref, vous l’aurez compris, on parle bien de la même carotte.

Mais cessons de la voir comme une banale racine et redonnons-lui toutes ses lettres de noblesse! Parce que la carotte c’est pas de la gnognote (Vive la rime pourrie de 4h du mat!).

Le macérât de carotte

Photo macerat carotte

Pour tout vous avouer, la question du bronzage a très peu d’intérêt chez moi. En revanche, je vois bien chez les copines qu’il est d’une importance C-A-P-I-T-A-L-E!!! Revenir de vacances d’été sans avoir pris de couleur c’est inconcevable, la loose quoi. Que diront les collègues au retour de vacances? Et la réflexion de votre collègue Michel qui ne va pas arrêter de vous faire remarquer que c’est ballot quand même de partir au soleil et de revenir blanc comme un cachet d’aspirine.

Alors faut faire au mieux pour préparer la peau avant les vacances (hum un peu tard me direz vous) et l’entretenir au mieux pour le garder le plus longtemps possible. Et pour ça, un ingrédient phare: la carotte!

Ou plutôt le macérât de carotte. Il s’agit de carottes que l’on a fait macérer dans une huile végétale. La couleur orangée que prend l’huile est due au bêta-carotène (pigment présent dans la carotte) qui est transférée à l’huile végétale. Le bêta-carotène est un anti-oxydant qui permet de lutter contre les radicaux libres et de prévenir le vieillissement de la peau. Il permet de préparer la peau au soleil et aussi de la protéger.

A savoir, que le macérât de carotte est exceptionnel contre les tâches. Si si, je vous le garantis! Même que mes tâches de boutons excoriés s’atténuent de jour en jour. Pour le coup, faudra me croire sur parole parce que je n’ai pas de photo avant/après.

Bon et surtout elle donne bonne mine!

Comment l’utiliser?

Rien de plus simple! Pour les amoureux des huiles végétales comme moi vous pouvez utiliser le  macérât en lieu et place de votre crème hydratante.  Autrement, vous pouvez ajouter quelques gouttes dans le creux de votre main avec un peu de crème hydratante.

Petite précision: vous pouvez également faire une cure de carotte pour préparer votre peau. Attention toutefois à ne pas trop en manger sous peine de finir jaune-orangé. Non, je ne vous raconte pas des salades, ça s’appelle la caroténodermie.

Résultats?

EFFET BONNE MINE GARANTIE! Oups, j’ai crié? C’est que les résultats sont vraiment là! Le teint est plus uni et les tâches s’estompent!

Et de votre côté, que pensez-vous du macérât de carotte?

Crédit images des petits bras musclés par Freepik de www.flaticon.com

SaveSave

Ce soir, je me couche tôt

dsc_7025Je ne compte plus le nombre de matin où je me suis dit cela en pensant, avant même d’avoir un mis un pied en dehors du lit, au moment où j’irai à nouveau me coucher.

Faut dire que l’expectative d’une journée de travail à bailler à m’en décrocher la mâchoire me fatigue déjà. Et pourtant, tous les soirs, je répète le même scénario et me couche à pas d’heure. Ce n’est pas l’envie qui m’en manque mais disons que je trouve toujours mille et une choses à faire qui retarde mon heure de coucher. Ajoutez à cela un sommeil de piètre qualité et vous avez tous les ingrédients pour une journée très compliquée.

Mais ça c’était avant! Aujourd’hui, j’ai mis une organisation pré-couchage au point qui a révolutionné mes nuits et du coup mes journées aussi.

Tout le monde sait qu’il est important de bien dormir. Eh oui pour ma part, quand je dors peu et mal je grignote dans la journée, je suis généralement de mauvaise humeur et je dois mettre une double dose de maquillage pour tenter d’avoir bonne mine.

Voici donc les points essentiels pour mettre toutes les chances de votre côté.

Plus de café après 14h

Si vous êtes amatrices de café comme moi et sensibles à la caféine, il n’est pas conseillé de boire du café dans l’après-midi car la caféine peut subsiter plus de 8 heures dans votre corps.

Des dîners pas trop lourds

Pour l’avoir vécu, je conseille de ne pas trop se remplir la panse au dîner. Les sensations de lourdeur empêche de dormir tranquillement, sans oublier la culpabilité d’avoir trop mangé ^^

Toutefois, des dîners trop légers ne me conviennent pas non plus, je me réveille alors dans la nuit avec une fringale. Il faut trouver un juste équilibre!

Pas d’écran avant de se mettre au lit

Deux heures avant de me coucher, j’éteins la télé et mets le téléphone en mode avion.

Regarder un écran juste avant de dormir a de mauvaise conséquence sur le sommeil. Cela retarde l’heure de l’endormissement (je suis tellement prise par ce que je regarde que je m’y attarde) et joue sur la qualité du sommeil.

Les exercices de respiration et les huiles essentielles à la rescousse

Quand la journée a été particulièrement stressante et que je n’en ai gros sur la patate, je m’allonge au sol et commence un petit exercice de respiration. Rien de bien compliqué. Si vous avez un diffuseur d’huiles essentielles vous pouvez le mettre en marche durant la petite séance. Je m’allonge donc et commence à inspirer puis à expirer le plus d’air possible mais tout doucement. Et je répète cela pendant 5 bonnes minutes. Je me sens alors vraiment détendue et j’ai l’impression d’avoir fait le vide.

Les huiles essentielles ne sont pas obligatoires mais j’aime en diffuser dans la chambre juste avant de me coucher, j’utilise au choix, l’orange douce, la verveine ou la lavande vraie.

Si vous n’avez pas de diffuseur, vous pouvez tout simplement mettre quelques gouttes sur vos poignées et les sentir. J’utilise l’huile essentielle de camomille romaine de cette manière là, j’en utilise alors très peu car son prix n’est pas donné.