Une routine visage du soir minimaliste

 

DSC_0020Chaque semaine j’anime des ateliers de fabrication de cosmétiques naturelles. Et peu importe le thème abordé, on finit toujours par me demander quelle routine visage ou cheveux je conseille quand on veut prendre soin de sa peau grasse, mixte ou sèche. Idem pour les cheveux.

Du coup, je me suis dit que ce serait bien d’écrire un article où je résumerai tout cela. Dans mon utilisation de produits au quotidien, je suis plutôt très minimaliste, je n’aime pas trop avoir beaucoup de produits à la fois. Je mise surtout sur la polyvalence de mes huiles, argiles etc. J’ai aussi une grande préférence pour les produits bruts et très peu transformés. Et qui dit produits bruts, dit aussi packaging peu attractifs (voir inexistant), et des senteurs très très brutes. Vous voilà prévenues ^^

Pour la petite histoire

Durant mon adolescence j’ai eu de l’acné au visage. Pas une acné sévère au point de prendre divers traitements mais un visage qui avait constamment des boutons. Cela me complexait énormément, je rêvais d’avoir une peau nette, lisse avec un grain de peau fin et un teint uniforme. J’avais la peau terriblement grasse. Vous n’imaginez pas ma joie lorsque j’ai découvert l’univers des fonds de teint matifiant bourrés de silicone… Un plaisir d’avoir une peau matte mais une vraie horreur sur le long terme. J’ai eu recours à beaucoup de produits vendus en pharmacie et parapharmacie (en qui je plaçais toute ma confiance). Quelle déception! Les premiers jours la peau était super et puis après elle redevenait pire qu’avant. Ensuite, je suis tombée dans les produits naturels, qui me correspondait plus d’un point de vue éthique (ado, cela me passait complètement au-dessus de la tête). Mais ce n’était pas la panacée non plus car il me manquait une chose, c’était de savoir exactement comment les utiliser. Un produit naturel, même bio, s’il ne convient pas à votre peau, vous décevra tout autant que les produits conventionnels. Je vous passe le pourquoi du comment j’en suis arrivée à ne choisir que ces éléments qui constituent ma routine. Il m’arrive bien évidemment de changer de produits, d’utiliser des produits finis, mais j’en reviens toujours à cette routine. Elle peut être adoptée par tous les types de peaux mais les ingrédients sont à adapter. 

La routine que je vais vous présenter est simple et efficace. Je n’utilise que de l’argile, de l’huile végétale, des hydrolats, un nettoyant visage sans savon et crème visage (fabrications perso que je propose en atelier d’ailleurs), un savon saponifié à froid, du liniment.

Phase démaquillage

Etape très importante à ne pas négliger. J’utilise soit du liniment (voir la recette ici) soit de l’huile végétale (voir cet article sur le choix de l’huile en fonction de votre type de peau)

Phase nettoyage

J’utilise en alternance soit de l’argile blanche, soit mon nettoyant visage sans savon soit un savon saponifié à froid (attention au choix de votre savon, ils ne se valent pas tous malheureusement).

Puis j’enchaîne avec un hydrolat en pulvérisation directe sur le visage (le top du top) ou tout simplement sur un disque de coton. Cette étape est importante car elle permet de rééquilibrer le pH de la peau car le savon est basique.

Pour le choix de l’hydrolat vous pouvez par exemple utiliser

  • Peaux grasses et mixtes: bambou, menthe poivrée…
  • Peaux sèches : lavande, rose, camomille…

Phase hydratation

J’utilise soit de la crème hydratante (faites attention à la compo pour ne pas que ce soit contreproductif) soit une huile végétale (voir cet article sur les huiles végétales). Les peaux sèches peuvent même mettre les deux c’est-à-dire d’abord la crème hydratante et ensuite une huile végétale.

Cette routine est vraiment simple et très efficace! Aujourd’hui, ma peau ne brille plus comme auparavant. Mon grain de peau n’a pas changé, c’est impossible d’ailleurs. Je porte de moins en moins de maquillage d’ailleurs, mais faut pas déconner non plus, je mets toujours un peu de poudre pour unifier le teint et donner bonne mine. Les tâches d’acné disparaissent et ça grâce à mon sérum superpuissant (je vous donnerai la recette)

DSC_0025

Publicités

Le macérât de carotte, le miracle bonne-mine et anti-tâche

photo carotte

4h30 du mat, impossible de fermer l’oeil! Je crois que je suis encore sur le rythme des vacances. Pourtant, il n’y a pas à douter, c’est bel et bien la rentrée: les gamins que l’on croise avec leur immense cartable, les bouchons aux heures de pointes et puis surtout ces températures dignes d’un mois d’automne…

Ne restent que les souvenirs des vacances. D’ailleurs, votre joli bronzage commence lui aussi à se faire la malle… Bon bon abandonnons un peu de ce ton morose car après tout nous sommes encore en été. Et il vous reste encore l’espoir d’entretenir ce teint hâlé que vous avez mis tant d’effort à obtenir mais surtout de garder bonne-mine!

La carotte, ça vous parle? Oui oui, cette racine orange qui rend aimable, celle que l’on rêverait de pouvoir injecter directement en intraveineuse aux collègues désagréables! Cette carotte là, qui nous promet d’avoir une d’une vision nocturne digne d’un félin. Cette carotte, que l’on retrouve dans l’inconditionnel repas de cantine, le fameux petit-pois carotte. Bref, vous l’aurez compris, on parle bien de la même carotte.

Mais cessons de la voir comme une banale racine et redonnons-lui toutes ses lettres de noblesse! Parce que la carotte c’est pas de la gnognote (Vive la rime pourrie de 4h du mat!).

Le macérât de carotte

Photo macerat carotte

Pour tout vous avouer, la question du bronzage a très peu d’intérêt chez moi. En revanche, je vois bien chez les copines qu’il est d’une importance C-A-P-I-T-A-L-E!!! Revenir de vacances d’été sans avoir pris de couleur c’est inconcevable, la loose quoi. Que diront les collègues au retour de vacances? Et la réflexion de votre collègue Michel qui ne va pas arrêter de vous faire remarquer que c’est ballot quand même de partir au soleil et de revenir blanc comme un cachet d’aspirine.

Alors faut faire au mieux pour préparer la peau avant les vacances (hum un peu tard me direz vous) et l’entretenir au mieux pour le garder le plus longtemps possible. Et pour ça, un ingrédient phare: la carotte!

Ou plutôt le macérât de carotte. Il s’agit de carottes que l’on a fait macérer dans une huile végétale. La couleur orangée que prend l’huile est due au bêta-carotène (pigment présent dans la carotte) qui est transférée à l’huile végétale. Le bêta-carotène est un anti-oxydant qui permet de lutter contre les radicaux libres et de prévenir le vieillissement de la peau. Il permet de préparer la peau au soleil et aussi de la protéger.

A savoir, que le macérât de carotte est exceptionnel contre les tâches. Si si, je vous le garantis! Même que mes tâches de boutons excoriés s’atténuent de jour en jour. Pour le coup, faudra me croire sur parole parce que je n’ai pas de photo avant/après.

Bon et surtout elle donne bonne mine!

Comment l’utiliser?

Rien de plus simple! Pour les amoureux des huiles végétales comme moi vous pouvez utiliser le  macérât en lieu et place de votre crème hydratante.  Autrement, vous pouvez ajouter quelques gouttes dans le creux de votre main avec un peu de crème hydratante.

Petite précision: vous pouvez également faire une cure de carotte pour préparer votre peau. Attention toutefois à ne pas trop en manger sous peine de finir jaune-orangé. Non, je ne vous raconte pas des salades, ça s’appelle la caroténodermie.

Résultats?

EFFET BONNE MINE GARANTIE! Oups, j’ai crié? C’est que les résultats sont vraiment là! Le teint est plus uni et les tâches s’estompent!

Et de votre côté, que pensez-vous du macérât de carotte?

Crédit images des petits bras musclés par Freepik de www.flaticon.com

SaveSave

Un peeling au citron pour une belle peau

Les vacances d’été approchent! Ca y est, maillots de bain et tongues sont officiellement de sortie. A nous les baignades, les balades au bord de l’eau et surtout le farniente! Mais pas facile de se baigner toute maquillée et pas simple non plus de sortir sans maquillage quand on a un grain de peau aussi lisse et régulier qu’une éponge…

Parce que l’avantage avec le maquillage, voyez-vous, c’est qu’on ne se pose pas trop de question, paf, une tartine ici et là, un peu d’anti-cernes, de poudre de finition, de blush, d’illuminateur et vous avez le teint parfait! (Vous avez donc reconnu l’adepte du fond de teint, qui n’ose à peine aller chercher son courrier sans être passée par la salle de bains. Car croyez moi c’est toujours dans ces cas là que vous croisez tous vos voisins. Et quand on n’a pas l’habitude de vous voir sans maquillage, votre mine pâlotte interroge).

Mais quoiqu’il en soit, le masque finit par tomber. Et après la séance de démaquillage c’est pas très jojo. Puis, selon ce que vous utilisez comme produits, vous avez vite fait de vous retrouver avec les pores complètement bouchés et le teint aussi terne qu’un tee-shirt blanc mal lavé. Et le lendemain, rebelote, on remet du maquillage pour camoufler tout ça, bref, la spirale infernale.

Aaaaaah qu’il est bien loin ce temps, où l’on ne se souciait pas de nos problèmes de peau. Ce temps béni où points noirs, acné n’évoquaient absolument rien et notre principales préoccupations s’arrêtaient aux jeux, aux amis…

Roh, rassurez-vous, rien n’est perdu, aussi lointaine puisse paraître cette époque, elle n’en demeure pas moins à portée de mains. Si si, je vous l’assure, il faut une petite dose de rigueur et un soupçon de persévérance. Alors on commence?

Le peeling

Pour la jouer court et ne pas vous faire des tartines sur le sujet: on utilise des substances chimiques (ohhhh le vilain gros mot) pour se débarrasser des cellules de la couche superficielle de la peau en agissant sur le ciment lipidique qui les lient. Exit les cellules mortes de la peau et bonjour à la nouvelle peau! Concrètement cela permet d’éclaircir votre teint et ainsi atténuer les vilaines tâches qu’ont pu vous laisser vos boutons.

On se lance

Le citron se prête parfaitement bien pour une exfoliation chimique (peeling). Oui, c’est vrai ça pique alors on y va mollo. Tout d’abord, on ne fera jamais d’exfoliation avant de s’exposer au soleil! Faites le plutôt le soir après vous être nettoyé le visage avec un nettoyant doux. Commencer par diluer un peu de jus de citron (frais c’est mieux) dans un peu d’eau, vous pouvez débuter avec un mélange 50/50. Puis vous l’appliquez sur le visage et laissez agir 10-15 secondes les premières fois puis vous pourrez légèrement augmenter le temps pose les fois suivantes. Rincez et voilà! Pour un combo gagnant, vous pouvez également ajouter un peu de sucre de canne (rapadura pour moi) qui contient de l’acide glycolique qui a aussi un effet peeling. Et pour compléter le tout, faire suivre d’un nettoyage au rhassoul pour une exfoliation mécanique et agir sur les points noirs.

A faire une fois par semaine pendant l’été, car il ne faut pas mettre à nu votre peau.

Je pense que les recommandations suivantes ne seront pas de trop:

On ne fait pas de peeling sur une peau lésée, eczémateuse ou irritée. Cela va de soi mais je préfère le répéter. On ne fait pas de peeling le matin juste avant de sortir, le citron étant photo-sensibilisant, vous risquez de vous retrouver avec des tâches.

Prête à commencer?

 

 

 

 

Des savons doux pour la peau et puis c’est tout

 

L’hiver est bel et bien là. Plus de doute. Mais bon, c’est quand même rassurant d’avoir un climat qui correspond à la saison 🙂

Le froid apporte son lot de désagréments, la peau qui tiraille et qui pour certains peut même s’accompagner de gerçures. Pourtant, il est possible de limiter les dégâts par le simple choix d’un produit qu’on utilise au quotidien : le savon.

Le savon saponifié à froid

Le savon revient à la mode pour notre plus grand plaisir! Colorée, parfumée ou neutre, il y en a pour tout les goûts. Mais attention, tous les savons ne se valent pas.

Il est vrai qu’on attend d’un savon qu’il lave, jusque là on est d’accord. Mais c’est encore mieux s’il ne dessèche pas votre peau! On oublie souvent mais chaque fois que l’on se lave on met à nu notre peau et on lui retire notamment le sébum qui lui sert de protection. Alors que dites vous d’utiliser un nettoyant doux pour votre peau?

Je vous parle du savon saponifié à froid (SAF).

Les savons saponifiés à froid sont doux pour la peau et la lave en douceur. Ils sont différents des autres savons conventionnels, par la méthode de fabrication à froid, c’est-à-dire que la pâte de savon (mélange huile + soude) n’est pas chauffé.

Si vous vous souvenez de vos cours de chimie du lycée, soude + huile = savon + glycérine

Ces savons sont naturellement glycérinés et sont donc plus doux et hydratants. Une partie de l’huile, les composants insaponifiables de l’huile (qui sont des actifs avec des propriétés anti-inflammatoires, anti-dessèchement…) n’est pas transformé en savon. Le must du must c’est qu’il sont également surgras, de l’huile végétale est ajoutée en fin de fabrication, pour encore plus de douceur.

Choisir un savon SAF c’est aussi choisir un produit respectueux de l’environnement car ils sont entièrement biodégradables.

Les amateur des gels douches et savons liquides seront sûrement un peu perturbés par leur absence de contenant mais c’est un détail que l’on oublie vite quand on voit les résultats.

Des savons pour qui?

Pour toutes les peaux! Les peaux les plus sèches et notamment celle des bébés, les apprécieront particulièrement.

Je ne recommande jamais l’utilisation de savon pour se nettoyer le visage, exception faite pour les savons SAF.

Où les trouver?

On en trouve un peu partout dans les boutiques bio ou autrement sur internet.

Pour ma part, je les commande à la savonnerie Laniakéa qui se trouve pas loin de chez moi. J’ai rencontré Marjorie, la créatrice de la marque, lors d’un salon. Sa passion pour ces savons se ressent dans ses savons, je les apprécie énormément.

 

De l’huile végétale pour le visage

DSC_6891

Dans mes produits chouchous que j’utilise tous les jours, vous trouverez les huiles végétales. J’en mets tous les soirs sur le visage à la place de ma crème du soir. Le matin, je fais une petite émulsion dans le creux de la main du gel d’aloe vera et mon huile végétale.

Contrairement à toute attente, ma peau ne brille pas, ne luit pas. Je trouve que c’est même assez léger, et pourtant j’ai la peau grasse. Ma peau absorbe bien l’huile et je peux mettre sans problème ma poudre fond de teint.

Les huiles végétales ont la vie dure et pourtant ce sont des éléments essentiels de beaucoup de soin pour le visage, liniment démaquillant, crème de jour ou de nuit, sérums et plus encore.
Il est important de bien les choisir en fonction de votre type de peau grasse, normale, sèche ou acnéique. Eh oui, même les peaux grasses peuvent elles aussi utiliser de l’huile.

Donc à bas les préjugés, les huiles végétales ne vous donnent pas de boutons à la condition de bien les choisir. Elles sont vos alliées pour réguler la production de sébum!

Voici les huiles végétales adaptées selon les types de peau :

Les peaux grasses et mixtes
Ces huiles permettent de réguler la production de sébum, elles sont légères:
– Sésame
– Melon du Kalahari
– Noisette
– Jojoba

Les peaux sèches
Vous pouvez vous permettre d’utiliser des huiles plus riches. Elles vous soulageront des tiraillements et créeront une barrière pour limiter la déshydratation. Les huiles particulièrement adaptées sont:
– Avocat
– Beurre de Karité
– Amande douce
– Abricot
– Coco
Les peaux acnéiques
Comme pour les grasses, il ne faut surtout pas vous priver d’huiles végétales.
Les huiles suivantes vous aideront à traiter les microkystes ou autres boutons:
– Nigelle (cumin noir)
– Calophylle
-Noisette
– Jojoba

Les peaux sensibles
– Calendula
– Amande douce
-Coton

Les peaux normales peuvent quant à elles utiliser les huiles sans trop se soucier et voir celles qu’elle trouvent les plus confortables

Attention tout de même à ne pas prendre vos vieux fonds de bouteilles. Les huiles qui ont ranci ne doivent plus être utilisées.

Et vous, quelles huiles végétales aimez-vous utiliser?