Ce soir, je me couche tôt

dsc_7025Je ne compte plus le nombre de matin où je me suis dit cela en pensant, avant même d’avoir un mis un pied en dehors du lit, au moment où j’irai à nouveau me coucher.

Faut dire que l’expectative d’une journée de travail à bailler à m’en décrocher la mâchoire me fatigue déjà. Et pourtant, tous les soirs, je répète le même scénario et me couche à pas d’heure. Ce n’est pas l’envie qui m’en manque mais disons que je trouve toujours mille et une choses à faire qui retarde mon heure de coucher. Ajoutez à cela un sommeil de piètre qualité et vous avez tous les ingrédients pour une journée très compliquée.

Mais ça c’était avant! Aujourd’hui, j’ai mis une organisation pré-couchage au point qui a révolutionné mes nuits et du coup mes journées aussi.

Tout le monde sait qu’il est important de bien dormir. Eh oui pour ma part, quand je dors peu et mal je grignote dans la journée, je suis généralement de mauvaise humeur et je dois mettre une double dose de maquillage pour tenter d’avoir bonne mine.

Voici donc les points essentiels pour mettre toutes les chances de votre côté.

Plus de café après 14h

Si vous êtes amatrices de café comme moi et sensibles à la caféine, il n’est pas conseillé de boire du café dans l’après-midi car la caféine peut subsiter plus de 8 heures dans votre corps.

Des dîners pas trop lourds

Pour l’avoir vécu, je conseille de ne pas trop se remplir la panse au dîner. Les sensations de lourdeur empêche de dormir tranquillement, sans oublier la culpabilité d’avoir trop mangé ^^

Toutefois, des dîners trop légers ne me conviennent pas non plus, je me réveille alors dans la nuit avec une fringale. Il faut trouver un juste équilibre!

Pas d’écran avant de se mettre au lit

Deux heures avant de me coucher, j’éteins la télé et mets le téléphone en mode avion.

Regarder un écran juste avant de dormir a de mauvaise conséquence sur le sommeil. Cela retarde l’heure de l’endormissement (je suis tellement prise par ce que je regarde que je m’y attarde) et joue sur la qualité du sommeil.

Les exercices de respiration et les huiles essentielles à la rescousse

Quand la journée a été particulièrement stressante et que je n’en ai gros sur la patate, je m’allonge au sol et commence un petit exercice de respiration. Rien de bien compliqué. Si vous avez un diffuseur d’huiles essentielles vous pouvez le mettre en marche durant la petite séance. Je m’allonge donc et commence à inspirer puis à expirer le plus d’air possible mais tout doucement. Et je répète cela pendant 5 bonnes minutes. Je me sens alors vraiment détendue et j’ai l’impression d’avoir fait le vide.

Les huiles essentielles ne sont pas obligatoires mais j’aime en diffuser dans la chambre juste avant de me coucher, j’utilise au choix, l’orange douce, la verveine ou la lavande vraie.

Si vous n’avez pas de diffuseur, vous pouvez tout simplement mettre quelques gouttes sur vos poignées et les sentir. J’utilise l’huile essentielle de camomille romaine de cette manière là, j’en utilise alors très peu car son prix n’est pas donné.

Publicités

De l’huile végétale pour le visage

DSC_6891

Dans mes produits chouchous que j’utilise tous les jours, vous trouverez les huiles végétales. J’en mets tous les soirs sur le visage à la place de ma crème du soir. Le matin, je fais une petite émulsion dans le creux de la main du gel d’aloe vera et mon huile végétale.

Contrairement à toute attente, ma peau ne brille pas, ne luit pas. Je trouve que c’est même assez léger, et pourtant j’ai la peau grasse. Ma peau absorbe bien l’huile et je peux mettre sans problème ma poudre fond de teint.

Les huiles végétales ont la vie dure et pourtant ce sont des éléments essentiels de beaucoup de soin pour le visage, liniment démaquillant, crème de jour ou de nuit, sérums et plus encore.
Il est important de bien les choisir en fonction de votre type de peau grasse, normale, sèche ou acnéique. Eh oui, même les peaux grasses peuvent elles aussi utiliser de l’huile.

Donc à bas les préjugés, les huiles végétales ne vous donnent pas de boutons à la condition de bien les choisir. Elles sont vos alliées pour réguler la production de sébum!

Voici les huiles végétales adaptées selon les types de peau :

Les peaux grasses et mixtes
Ces huiles permettent de réguler la production de sébum, elles sont légères:
– Sésame
– Melon du Kalahari
– Noisette
– Jojoba

Les peaux sèches
Vous pouvez vous permettre d’utiliser des huiles plus riches. Elles vous soulageront des tiraillements et créeront une barrière pour limiter la déshydratation. Les huiles particulièrement adaptées sont:
– Avocat
– Beurre de Karité
– Amande douce
– Abricot
– Coco
Les peaux acnéiques
Comme pour les grasses, il ne faut surtout pas vous priver d’huiles végétales.
Les huiles suivantes vous aideront à traiter les microkystes ou autres boutons:
– Nigelle (cumin noir)
– Calophylle
-Noisette
– Jojoba

Les peaux sensibles
– Calendula
– Amande douce
-Coton

Les peaux normales peuvent quant à elles utiliser les huiles sans trop se soucier et voir celles qu’elle trouvent les plus confortables

Attention tout de même à ne pas prendre vos vieux fonds de bouteilles. Les huiles qui ont ranci ne doivent plus être utilisées.

Et vous, quelles huiles végétales aimez-vous utiliser?